Soumission

Merci de l’intérêt que vous portez à African Journal of Tropical Entomology Research (AJTER). Veuillez lire attentivement les directives complètes à l’intention des auteurs ( ou le télécharger) avant de soumettre votre article. Notez que la soumission implique que le contenu n’a pas été publié ou soumis pour publication ailleurs, sauf sous la forme d’un bref résumé dans les actes d’une réunion scientifique ou d’un symposium, ou présenté dans une revue non évaluée par des pairs. Nous vous encourageons vivement à télécharger et à suivre la structure décrite dans les modèles pour les articles originaux( cliquez pour télécharger). L’utilisation de ces modèles facilitera grandement la préparation de votre article conformément aux exigences de la revue. Une fois que vous avez préparé votre soumission conformément aux lignes directrices, les manuscrits doivent être soumis par courrier électronique à l’adresse indiquée ci-dessous.

 INSTRUCTIONS AUX AUTEURS

New Accordion Tab

Empty section. Edit page to add content here.

OBJECTIFS ET CHAMP D'APPLICATION

African Journal of Tropical Entomology Research (AJTER)-Abréviation : African J. Trop. Entomol. Res. est une revue bilingue (français et anglais) à accès libre, qui publie des articles de recherche originaux et de haute qualité, des communications courtes et des articles de synthèse couvrant un large éventail de sujets en entomologie générale, entomologie agricole, vétérinaire, médicale, environnementale, entomophagie, l'utilisation et le contrôle des insectes, arachnides et myriapodes des régions tropicales avec un accent sur l'avancement de l'entomologie en Afrique. En outre, la revue accueille également des lettres et des commentaires adressés au rédacteur en chef sur des domaines actuels de recherche, d'innovation ou de développement rapide susceptibles de présenter un intérêt général – ils peuvent être soumis ou invités. Les manuscrits d'auteurs non-africains sont encouragés à condition que la recherche soit pertinente ou largement lue en Afrique tropicale. Toutes les soumissions font l'objet d'une évaluation par au moins deux médiateurs experts dans le domaine de l'article soumis. Les numéros spéciaux sont encouragés ; veuillez contacter le rédacteur en chef pour de plus amples informations. AJTER est publié principalement par voie électronique et la version imprimée est produite annuellement et comprend les articles parus au cours de l'année précédente. AJTER est la publication officielle du Laboratoire d’Entomologie Appliquée et Fonctionnelle (Lenaf) en partenariat avec l’Institut Facultaire des Sciences Agronomiques de Yangambi, à Kisangani, en République Démocratique du Congo.

Choix de la langue pour soumission 

AJTER publie des articles en anglais et en français. Le titre, le résumé et les mots-clés du manuscrit soumis doivent être publiés en français et en anglais. Les manuscrits doivent être soumis dans un français concis et clair en utilisant l'orthographe de la France ou en anglais en utilisant l'orthographe du Royaume-Uni. Les auteurs doivent donc régler la Langue dans MS Word sur Français (France) ou Anglais (Royaume-Uni) (accessible dans le menu Outils de MS Word) et suivre la dernière édition du Dictionnaire. Les auteurs pour qui l'anglais est une deuxième langue doivent faire réviser leur manuscrit par un collègue d'un pays anglophone avant de le soumettre afin d'améliorer l'anglais. Les manuscrits qui ne sont pas conformes à cette exigence et au format suivant seront renvoyés à l'auteur avant l'examen pour correction.

CATÉGORIES DE MANUSCRITS ET EXIGENCES

AJTER publie les types d'articles suivants :

  • Articles originaux
  • Critiques
  • Communications courtes
    • Éditoriaux
    • Aperçu des symposiums

Articles originaux :  Les articles originaux sont des documents de recherche évalués par des pairs et portant sur l'étude du comportement, de la biologie, de la bio-systématique, de la biologie de la conservation, de l'écologie, de l'évolution, de l'entomologie médico-légale, de la biologie moléculaire, de la santé publique, de l'entomologie urbaine, de la physiologie, de l'entomophagie, de l'utilisation et du contrôle des insectes, arachnides et myriapodes.  Veuillez cliquer sur ce lien pour plus de détails sur la façon dont les articles originaux doivent être formatés : Lien

Articles originaux (articles taxonomiques) :  Pour les articles taxonomiques, les auteurs doivent respecter le Code international de nomenclature zoologique (ICZN). Les articles révisés et les petites monographies seront acceptés à condition qu'ils n'occupent pas plus de 25 pages de journal imprimé en raison de la concurrence pour l'espace. L'introduction de tous les articles taxonomiques doit fournir une déclaration claire décrivant le contexte et l'objectif de l'article – pourquoi le travail a été effectué et ce qu'il vise à accomplir. De plus amples informations sur les exigences relatives aux articles taxonomiques sont disponibles ici : Lien

Critiques :  Les auteurs potentiels peuvent inviter ou soumettre des comptes rendus sur n'importe quel sujet de recherche, à condition qu'ils présentent un intérêt général. Les commentaires ou aperçus sur des domaines actuels de recherche, d'innovation ou de développement rapide sont particulièrement bienvenus.

La structure des articles de synthèse est facultative, mais ils doivent comprendre un résumé et une introduction, et se terminer de préférence par une conclusion et/ou des orientations futures. La longueur des pages est facultative, mais les articles de synthèse comptent généralement de 5 000 à 20 000 mots. Notez qu'un ou deux articles de synthèse seront mis gratuitement à la disposition du grand public chaque année, sur recommandation du rédacteur en chef.

Communications courtes :  Les communications courtes ne sont pas limitées en longueur. Elles doivent présenter une étude complète dont la portée est plus limitée que celle des articles complets. Les communications courtes présentent les différences suivantes : 

(1) les résumés sont limités à 150 mots ; 

(2) au lieu d'une section séparée sur les matériels et les méthodes, les procédures expérimentales peuvent être incorporées dans les légendes des figures et les notes de bas de page des tableaux ; 

(3) les résultats et la discussion doivent être combinés en une seule section.

Éditoriaux et aperçus de symposiums :  Les éditoriaux sont des articles d'opinion ou des commentaires sur des sujets particuliers d'intérêt général préparés par le rédacteur en chef. Les aperçus de symposium sont similaires aux éditoriaux et sont préparés par le(s) organisateur(s) d'un symposium, généralement publié sous forme de numéro spécial dans le African Journal of Tropical Entomology Research.

 

PRÉPARER VOTRE MANUSCRIT

Nous vous encourageons vivement à télécharger et à suivre la structure décrite dans les modèles pour les articles originaux et les articles taxonomiques. L'utilisation de ces modèles facilitera grandement la préparation de votre article conformément aux exigences de la revue.

Style et formatage

Pour la soumission, le manuscrit doit de préférence être soumis sous la forme d'un fichier unique, avec les figures intégrées sous forme de fichiers à faible résolution. Les tableaux et les figures doivent être insérés à la fin du manuscrit (après les références). 

Nommez le fichier du manuscrit comme suit : Nom de l’Auteur . doc.

– Les soumissions doivent être dactylographiées en Times New Roman 12 pt et comporter un interligne simple. Toutes les marges doivent être fixées à 2,5 cm.

– Le premier paragraphe de chaque titre n'est pas en retrait ; les paragraphes suivants sont en retrait, sans ligne blanche entre les paragraphes.

– Assurez-vous que toutes les annotations (« Suivi des modifications ») effectuées pendant la préparation du manuscrit sont supprimées (« Accepter toutes les modifications » dans la barre d'outils de révision) afin que les réviseurs disposent d'une copie propre sur laquelle ils peuvent insérer les modifications et les commentaires suggérés.

Abréviations et unités :  Les unités SI (mètre, kilogramme, etc.), telles que décrites dans la dernière édition de Units, Symbols and Abbreviations : A Guide for Medical and Scientific Editors and Authors (Royal Society of Medicine Press, Londres), doivent être utilisées chaque fois que possible. Indiquez les statistiques et les mesures en chiffres, c'est-à-dire 10 mm, sauf lorsque le chiffre commence la phrase. Lorsque le chiffre ne fait pas référence à une unité de mesure, il est écrit en toutes lettres, sauf lorsque le chiffre est supérieur à neuf. N'utilisez que des abréviations standard. Abrégez le mot « Figure » en Fig. sauf si vous commencez une phrase.

Parties du Manuscrit :  Tous les auteurs doivent avoir vu et approuvé le manuscrit, ainsi que l'ordre dans lequel les auteurs sont présentés, avant la soumission et après révision. Le manuscrit doit être compilé en Microsoft Word ou un équivalent générique. Les auteurs doivent suivre le style des articles publiés dans un numéro récent de l'African Journal of Tropical Entomology Research.

Page de titre

La page de titre doit contenir :

  1. Type d'article : choisissez votre type d'article (article original, revue, communication courte…);
  2. Un titre simple, précis, accrocheur et informatif qui contient les principaux mots clés : en gras, en Times New Roman 14 points, et pas plus de 20 mots. Le titre doit contenir des mots pertinents et descriptifs se rapportant à la recherche. Le titre doit contenir le nom scientifique de l'insecte, l'ordre et la famille étant placés entre parenthèses ;
  3. Les noms complets des auteurs : Utilisez les initiales pour les post nom des auteurs ;
  4. Les affiliations institutionnelles des auteurs dans lesquelles le travail a été effectué ; les affiliations incluent l'adresse complète de tous les auteurs ;
  5. L'adresse électronique (E-Mail) de l'auteur à laquelle la correspondance concernant le manuscrit doit être envoyée.

Résumé :  Tous les manuscrits doivent inclure un résumé bref mais informatif, intelligible sans référence au texte principal. Il ne doit pas dépasser 250 mots et doit décrire la portée du travail et les principaux résultats. Les noms communs et scientifiques de l'insecte doivent être inclus. Les références aux noms d'espèces ne sont pas requises, sauf pour les articles taxonomiques. Les références à la littérature scientifique ne doivent pas être incluses. Utilisez la voix passive dans le résumé. NE PAS utiliser la phrase non informative « Les résultats sont discutés ».

Mots clés : Utilisez 3 à 10 mots-clés fournis sous le résumé (ne répétez aucun des mots du titre du manuscrit). Les mots-clés doivent être en minuscules et séparés par une virgule.

Sections du texte principal

Utilisez un maximum de deux niveaux d'en-tête :

NIVEAU 1 : caractères gras, majuscules.

Niveau 2 : caractères gras, minuscules.

– L'italique doit être utilisé pour les expressions non anglaises, par exemple les noms d'espèces comme Tenebrio molitor, les noms de gènes et les mots comme in vivo.

– Les espaces sont utilisées pour les nombres supérieurs à 1000. Les nombres ordinaux inférieurs à 10 sont de préférence écrits en toutes lettres. Les virgules sont utilisées pour les décimales. Utilisez un 0 avant le point décimal pour les nombres inférieurs à 1 (par exemple, 0,005).

– Les auteurs doivent utiliser les unités SI. Les abréviations doivent être utilisées pour toutes les unités ; les unités doivent être données en kg/ha plutôt qu'en kg ha-1.

– Les autres abréviations doivent être données en entier lors de la première utilisation et sont suivies de l'abréviation entre parenthèses.

– Les valeurs numériques doivent être indiquées en chiffres.

– Les noms des fabricants ou des fournisseurs et leur localisation (ville et pays) sont indiqués pour les produits chimiques spéciaux, les logiciels, les équipements et autres produits.

– Utilisez des guillemets simples dans le texte.

– Les listes numérotées doivent être fournies avec des chiffres arabes ou un alphabet en minuscules. Utilisez un point après le chiffre ou la lettre (par exemple, 1. ou a.). Les listes non numérotées doivent être fournies avec des puces.

– Ne mettez pas les paragraphes en retrait. Utilisez la fonction de tabulation pour placer les mots à une certaine position dans le texte, et non les espaces.

Les notes de bas de page sont à éviter.

Introduction : Cette section doit comprendre suffisamment d'informations générales pour situer le travail dans son contexte. Les buts et objectifs du manuscrit doivent être clairement énoncés. L'introduction ne doit pas contenir de résultats ou de conclusions.

Matériel et méthodes : Cette partie doit être concise mais fournir suffisamment de détails pour que le travail puisse être répété par d'autres.

Les résultats : Ils doivent être présentés dans un ordre logique dans le texte, les tableaux et les figures ; la présentation répétitive des mêmes données sous différentes formes n'est pas autorisée.

Discussion : Cette partie doit examiner les résultats par rapport aux hypothèses avancées dans l'introduction et placer l'étude dans le contexte d'autres travaux.

Les résultats et la discussion peuvent être combinés en une seule section. Les résultats et la discussion peuvent également être présentés séparément si nécessaire.

L'objectif de cette section est l'interprétation des résultats et leur relation avec les connaissances existantes. La contribution à l'entomologie doit être clairement énoncée. Les informations données dans n'importe quelle partie du texte peuvent être citées mais pas répétées.

Conclusion : La conclusion doit inclure l'idée la plus importante de l'expérience, les propres résultats de l'auteur, les solutions possibles au problème, les recommandations pour des recherches ultérieures, etc.

Remerciements :  La source des subventions financières et autres financements doit être mentionnée, y compris une déclaration franche des liens industriels et des affiliations de l'auteur. L'assistance financière et technique peut être mentionnée ici et doit être brève. Si les tableaux ou les figures ont été reproduits à partir d'une autre source, ou si les droits d'auteur ne sont pas détenus par l'un des auteurs, l'autorisation écrite du détenteur des droits d'auteur doit être mentionnée dans les remerciements.

Considérations éthiques

Permis de rechercheLorsque la recherche est menée dans des zones pour lesquelles des permis de recherche sont requis (par exemple, des réserves naturelles ou des parcs nationaux), ou lorsqu'elle porte sur des organismes pour lesquels des permis de collecte ou d'importation/exportation sont requis (par exemple, des espèces protégées), les auteurs doivent clairement indiquer ces permis dans les remerciements.

Éthique humaine/animale :  Lorsqu'une recherche est effectuée sur des êtres humains ou des matériaux d'origine humaine (par exemple, des sérums sanguins, de l'ADN), ou qu'elle implique l'utilisation d'animaux, le numéro du permis et l'organisme qui l'a délivré doivent être mentionnés dans les remerciements.

Déclaration des conflits d'intérêts :  Le journal exige que tous les auteurs dénoncent toute source potentielle de conflit d'intérêts. Tout intérêt ou relation, financière ou autre, qui pourrait être perçu comme influençant l'objectivité d'un auteur est considéré comme une source potentielle de conflit d'intérêts. Ceux-ci doivent être dénoncés lorsqu'ils sont directement pertinents ou indirectement liés au travail que les auteurs décrivent dans leur manuscrit. Les sources potentielles de conflit d'intérêts comprennent, sans s'y limiter, la détention de brevets ou d'actions, l'appartenance au conseil d'administration d'une société, l'appartenance à un conseil ou à un comité consultatif d'une société, l'essai d'un produit commercial payé ou parrainé par le fabricant, le distributeur ou le vendeur de ce produit, et le conseil ou la réception d'honoraires de conférencier de la part d'une société, ou les déplacements payés pour présenter des informations lors d'une conférence. L'existence d'un conflit d'intérêts n'empêche pas la publication dans cette revue. Il incombe à l'auteur correspondant de passer en revue cette politique avec tous les auteurs et d'énumérer collectivement sur la première page du manuscrit et dans le manuscrit (sous les remerciements), TOUTES les relations commerciales et autres pertinentes. Vous êtes également tenu d'indiquer si aucun conflit d'intérêts n'existe.

Références

Le style de référencement APA est utilisé. Les références doivent être classées par ordre alphabétique à la fin du document.

Pour les articles originaux (recherches, communications courtes, mini-revues), au moins 50% des références doivent provenir de revues indexées ISI de la dernière décennie. Cette exigence ne s'applique pas aux brevets.

Pour les articles de type mini-revues, au moins 50% des références doivent provenir de revues indexées ISI. (Ombeni et al., 2018) (Termote, Everaert, Meyi, Djailo, & van Damme, 2012)

Ombeni, J. B., Munyuli, T., Mwangi, T., Nabintu, F., Izuba, E., & Betu, M. (2018). Profile in amino and fatty acids of Bunaeopsis aurantiaca caterpillars eaten in South Kivu province, eastern of the Democratic Republic of Congo. Annals. Food Science and Technology, 19(3), 566–576. Retrieved from www.afst.valahia.ro

Termote, C., Everaert, G., Meyi, M. B., Djailo, B. D. a., & van Damme, P. (2012). Wild edible plant markets in Kisangani, democratic Republic of Congo. Human Ecology. https://doi.org/10.1007/s10745-012-9462-y

Les articles de recherche doivent comporter au moins 15 références.

Les articles de synthèse doivent comporter au moins 50 références.

Dans le texte

– Dans le texte, donnez le nom de l'auteur suivi de l'année entre parenthèses : Monzenga (2015).

– Lorsqu'il est fait référence à un travail réalisé exclusivement par deux auteurs : (Ombeni et Munyuli, 2016), pour trois auteurs ou plus, il faut utiliser le premier nom suivi de et al. : (Mabossy-Mobouna et al., 2021).

– Entre parenthèses, les groupes de références doivent être cités par ordre chronologique : (Elorduy et al., 1991 ; MacEvelly, 2000 ; Malaisse, 2004 ; Choo, 2007 ; Mitsuhashi, 2008 ; Nonaka, 2009 ; Shorkley et Dossey, 2014 ; Looli et al., 2021).

– Deux ou plusieurs auteurs ayant la même année doivent être cités par ordre alphabétique : (Agbidye et al., 2020 ; Latham, 2020 ; Mabossy-Mobouna et al., 2020 ; Paoletti, 2020).

– Si plusieurs manuscrits du même auteur (ou des mêmes auteurs) et de la même année sont cités, il faut mettre a, b, c etc. après l'année de publication : (Looli et al., 2021a ; Looli et al., 2021b, Looli 2021c).

– L'expression « sous presse » ne doit être utilisée que pour citer des manuscrits dont la publication dans une revue a été acceptée. Les citations telles que « manuscrit en préparation » ou « manuscrit soumis » ne sont pas autorisées. Les données provenant de ces manuscrits ne peuvent être mentionnées dans le texte que comme « données non publiées ».

– Les publications pré-imprimées doivent être citées comme des sites web et non comme des articles publiés parce qu'elles n'ont pas été évaluées par des pairs.

– Les communications personnelles, les données non publiées et les publications issues de réunions informelles ne doivent pas être mentionnées dans la liste de référence mais doivent être mentionnées en entier dans le texte (par exemple, A. Lenga, 2018, données non publiées ou communication personnelle).

– Les auteurs sont responsables de l'exactitude des références.

Dans la section Références

La liste de référence doit être classée par ordre alphabétique du nom de famille du premier auteur de chaque ouvrage. Les références sans auteur sont classées dans la liste de référence par ordre alphabétique du premier mot significatif du titre.

N'utilisez que les initiales des prénoms des auteurs. Utilisez des points et des espaces entre les initiales. Le nom de famille vient en premier. Les liens URL ou DOI vers les articles référencés doivent être indiqués lorsqu'ils sont disponibles.

Les références doivent être énumérées sous la forme suivante :

Articles de journaux

Monzenga, L. J-C., Le Goff, G. J., Kalenga, K. & Thierry, H. (2017). Influence of substrates on the rearing success of Rhynchophorus phoenicis (Fabricius). African Journal of Food Science and Technology, 8(1), 007-013. https://doi.org/10.14303/ajfst.2015.065

Mabossy-Mobouna, G., Malaisse, F., Richel, A., Maesen, P., Latham, P., Roulon-Doko, P., Madamo Malasi, F. & Lognay, G. (2018). Imbrasia obscura, an edible caterpillar of tropical Africa: Chemical composition and nutritional value. Tropicultura, 36(4), 798-811. Retrieved from http://www.tropicultura.org/text/v36n4/798.pdf

Ombeni, J. B., Munyuli, T. M., Tresor, M., Fideline, N., Espoir, I. & Marcellin, B. (2018). Profile in amino and fatty acids of Bunaeopsis aurantiaca caterpillars eaten in South Kivu province, eastern of the Democratic Republic of Congo. In Annals. Food Science and Technology, 19 (3), 566-576. Retrieved from www.afst.valahia.ro

Livres

Van Huis, A. & Tomberlin, J. K. (2017). Insects as food and feed: from production to consumption. Insects as food and feed: from production to consumption. Wageningen Academic Publishers, Wageningen, the Netherlands, 448 pp. https://doi.org/10.3920/978-90-8686-849-0

Durst, P. B., Johnson, D. V., Leslie, R. N. & Shono, K. (eds.) (2010). Forest insects as food: humans bite back. In: Proceedings of a workshop on Asia-Pacific resources and their potential for development, 19-21 February 2008, Chiang Mai, Thailand. Food and Agriculture Organization of the United Nations RAP Publication 2010/02. Available at: http://www.fao.org/docrep/012/i1380e/i1380e00.pdf

Neville, C. (2010). The complete guide to referencing and avoiding plagiarism (2nd ed.). New York, NY: Open University Press.

Pour les ressources internet

Jongema, Y. (2017). List of edible insects of the world. Wageningen University & Research, Wageningen, the Netherlands. Available at: http://tinyurl.com/mestm6p.

Van Huis, A., Van Itterbeeck, J., Klunder, H., Mertens, E., Halloran, A., Muir, G. & Vantomme, P. (2013). Edible insects: future prospects for food and feed security. FAO Forestry Paper no. 171. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO), Rome, Italy, 187 pp. Available at: http://www.fao.org/docrep/018/i3253e/i3253e.pdf.

Tableaux

Les tableaux doivent être construits à l'aide de la fonction « Tableau » de votre traitement de texte et la touche « Entrée » ne doit pas être utilisée dans les cellules. Les tableaux doivent être autonomes et compléter, sans les répéter, les informations contenues dans le texte. Les tableaux doivent être numérotés consécutivement en chiffres arabes. Chaque tableau doit être présenté sur une page séparée à la fin du texte, avec une légende complète mais concise au-dessus du tableau. Les tableaux doivent être présentés à double interligne et les lignes verticales ne doivent pas être utilisées pour séparer les colonnes. Les titres des colonnes doivent être brefs, avec les unités de mesure entre parenthèses ; toutes les abréviations doivent être définies dans les notes de bas de page. Utilisez des lettres en exposant (et non des chiffres) pour les notes de bas de page et limitez ces dernières au minimum. *, **, *** doivent être réservés aux valeurs P. Le tableau et sa légende/notes de bas de page doivent être compréhensibles sans référence au texte.

Légendes des figures :  Les légendes doivent être concises mais complètes – la figure et sa légende doivent être compréhensibles sans référence au texte. Incluez la définition de tous les symboles utilisés et définissez/expliquez toutes les abréviations et unités de mesure.

Chiffres :  Seules les illustrations scientifiquement nécessaires doivent être incluses. Les grossissements doivent être indiqués par une barre d'échelle sur l'illustration. Les figures doivent être citées dans un ordre consécutif dans le texte.

Préparation des figures : Bien que nous encouragions les auteurs à nous envoyer des figures de la meilleure qualité possible, à des fins d'examen par les pairs, nous acceptons volontiers une grande variété de formats, de tailles et de résolutions. Veuillez noter qu'il est préférable que les figures linéaires (par exemple, les graphiques et les tableaux) soient fournies en noir et blanc afin qu'elles soient lisibles si elles sont imprimées par un lecteur en noir et blanc.

Formules et équations

– Les formules doivent être dactylographiées, si possible. Word Equation Editor/MathType ne doit être utilisé que pour les formules qui ne peuvent pas être produites en utilisant du texte normal ou une police de symboles.

– Nous vous déconseillons d'utiliser l'éditeur d'équations de Word 2007, 2008, 2010 ou 2011. Dans certains cas, cela peut entraîner des erreurs d'affichage. Utilisez plutôt l'ancien éditeur d'équations de Word (menu Insertion ; sélectionnez insérer un objet ; sélectionnez équation Microsoft) ou utilisez Mathtype (recommandé).

– Les indices et les exposants doivent être clairs.

– Donnez la signification de tous les symboles immédiatement après l'équation dans laquelle ils sont utilisés pour la première fois.

– Les équations doivent être numérotées en chiffres arabes en série à droite entre parenthèses.

– Lorsque vous vous référez à des équations dans le texte, utilisez « Equation » suivi du numéro, et non « Eq ».

POLITIQUES ÉDITORIALES ET CONSIDÉRATIONS ÉTHIQUES

Révision et acceptation de l'éditorial :  Les manuscrits ne doivent pas présenter des travaux qui ont été publiés, acceptés pour publication ou dont la publication est actuellement envisagée ailleurs. La soumission d'un manuscrit doit être approuvée par tous les auteurs. Tous les manuscrits sont examinés par un rédacteur en chef du comité de rédaction et deux médiateurs spécialisés dans le domaine avant d'être acceptés. Si un manuscrit revu et renvoyé à l'auteur pour révision n'est pas soumis à nouveau dans les trois mois, il sera considéré comme retiré, à moins qu'un délai supplémentaire n'ait été accordé par le rédacteur en chef. Les manuscrits révisés peuvent faire l'objet d'un examen externe supplémentaire à la discrétion du rédacteur en chef. L'acceptation ou le rejet final incombe au rédacteur en chef.

Les rédacteurs et l'éditeur se réservent le droit de modifier les manuscrits afin d'éliminer les ambiguïtés et les répétitions, et d'améliorer la communication entre l'auteur et le lecteur. Afin d'encourager les précieux services continus d'évaluateurs hautement qualifiés et d'éviter des retards inutiles, il est vivement conseillé aux auteurs de faire relire leurs manuscrits par des collègues impartiaux avant de les soumettre, surtout si l'anglais n'est pas leur première langue.

Politique d'examination par les pairs
Toutes les soumissions à AJTER sont d'abord vérifiées pour s'assurer qu'elles sont complètes et ensuite seulement envoyées pour être évaluées par le rédacteur en chef qui décidera si elles peuvent faire l'objet d'un examen par les pairs. Lorsque le rédacteur en chef figure sur la liste des auteurs ou a d'autres intérêts concurrents concernant un manuscrit spécifique, un autre membre du comité de rédaction sera chargé de superviser l'évaluation par les pairs. Le rédacteur en chef tiendra compte des rapports d'examen par les pairs au moment de prendre une décision, mais ne sont pas liés par les opinions ou les recommandations qui y figurent. Un problème soulevé par un seul pair examinateur ou par le rédacteur en chef lui-même peut entraîner le rejet du manuscrit. Les auteurs reçoivent les rapports d'évaluation par les pairs avec la décision éditoriale concernant leur manuscrit.
Les articles du Compte Rendu sont examinés par les présidents et les membres du comité de programme de la conférence concernée, avec l'aide d'examinateurs externes sélectionnés par eux.

Sélection des pairs examinateurs
La sélection des pairs examinateurs est essentielle au processus de publication. Elle repose sur de nombreux facteurs, notamment l'expertise, la réputation, les recommandations spécifiques, les conflits d'intérêts et les performances antérieures. La rapidité, la rigueur, la solidité du raisonnement et la collégialité sont hautement souhaitables.
– Le(s) rédacteur(s) est/sont censé(s) obtenir un minimum de deux évaluateurs pour les manuscrits faisant état de recherches primaires ou d'analyses secondaires de recherches primaires. Il est reconnu que dans certaines circonstances exceptionnelles, en particulier dans les domaines de niche et émergents, il peut être impossible d'obtenir deux évaluateurs indépendants. Dans de tels cas, le ou les rédacteurs en chef peuvent souhaiter prendre la décision de publier sur la base d'un seul rapport d'évaluation par les pairs. Lorsqu'ils prennent une décision sur la base d'un seul rapport, le(s) rédacteur(s) ne doivent le faire que si le rapport d'examen par les pairs répond aux normes énoncées ci-dessous .
– Les rapports d'examen par les pairs doivent être rédigés en français ou en anglais selon la langue utilisée dans le Manuscript par les auteurs et fournir des évaluations critiques constructives du travail des auteurs, notamment en ce qui concerne la pertinence des méthodes utilisées, l'exactitude des résultats et le fait que les conclusions soient étayées par les résultats. Les décisions éditoriales doivent être fondées sur les commentaires des pairs évaluateurs qui répondent à ces critères plutôt que sur des recommandations formulées par des rapports de pairs évaluateurs courts et superficiels qui ne fournissent pas de justification pour les recommandations.
– Le rédacteur en chef est tenu de vérifier de manière indépendante les coordonnées des évaluateurs proposés par les auteurs ou d'autres tiers. Dans la mesure du possible, les adresses électroniques institutionnelles doivent être utilisées pour inviter les évaluateurs. Chaque manuscrit doit être révisé par au moins un réviseur qui n'a pas été suggéré par l'auteur.
– Les manuscrits qui ne font pas état de recherches primaires ou d'analyses secondaires de recherches primaires, tels que les éditoriaux, les critiques de livres, les commentaires ou les articles d'opinion, peuvent être acceptés sans évaluation par les pairs. Ces manuscrits doivent être évalués par le(s) rédacteur(s) si le sujet relève du domaine d'expertise du(des) rédacteur(s) ; si le sujet ne relève pas du domaine d'expertise du(des) rédacteur(s), ces manuscrits doivent être évalués par au moins un évaluateur expert indépendant ou un membre du comité de rédaction.
Dans les rares occasions, exceptionnelles, où il n'est pas possible de trouver deux pairs examinateurs indépendants, le rédacteur en chef peut agir en tant que second examinateur ou prendre une décision en utilisant un seul rapport.
● Le rédacteur en chef doit avoir une quantité suffisante de connaissances dans le domaine s'il agit en tant que second évaluateur.
● Le rédacteur en chef doit signer l'examen afin de garantir la transparence du processus d'examen par les pairs.
● Tout rapport unique doit être détaillé et approfondi.
● Le premier examinateur doit être senior, sur le sujet et avoir publié récemment sur le sujet.
Les examinateurs potentiels doivent informer le rédacteur en chef de tout conflit d'intérêts éventuel avant d'accepter une invitation à examiner un manuscrit. Les communications entre le rédacteur en chef et les évaluateurs contiennent des informations confidentielles qui ne doivent pas être communiquées à des tiers.
La revue AJTER permet aux auteurs de suggérer des évaluateurs potentiels et de demander que certains d'entre eux ne soient pas pris en compte (généralement deux à quatre personnes/groupes de recherche au maximum). Le rédacteur en chef prendra ces demandes en considération, mais ne sont pas tenus de les satisfaire. La décision du rédacteur en chef concernant le choix des examinateurs est définitive.
Les auteurs ne doivent pas recommander des collaborateurs récents ou des collègues qui travaillent dans la même institution qu'eux. Les auteurs peuvent suggérer des pairs examinateurs dans la lettre d'accompagnement. Les informations qui aideront le rédacteur en chef à vérifier l'identité et l'expertise de l'examinateur seront requises. Il s'agit notamment de l'adresse électronique institutionnelle de l'examinateur suggéré et de son identifiant ORCID ou Scopus.

Diversité des pairs examinateurs
AJTER s'engage en faveur de la diversité, de l'équité et de l'inclusion et nous nous efforçons d'obtenir une représentation démographique diversifiée des pairs examinateurs. Le rédacteur en chef est vivement encouragé à prendre en compte les régions géographiques, les identités de genre, les groupes raciaux/ethniques et autres groupes lorsqu'ils invitent des pairs examinateurs.

Mauvaise conduite des pairs examinateurs
La fourniture d'informations fausses ou trompeuses – par exemple, l'usurpation d'identité et la suggestion de faux pairs évaluateurs – entraînera le rejet du manuscrit, une enquête plus approfondie conformément à la politique d'AJTER en matière d'inconduite et une notification aux institutions/employeurs des auteurs. AJTER prévoit à l'avenir d'être membre du Committee on Publication Ethics (COPE).

Modèle d'examen par les pairs
Comme indiqué précédemment, AJTER applique un système d'évaluation par les pairs en double aveugle, càd. l'identité des auteurs et des évaluateurs n'est pas divulguée. L'évaluation par les pairs réalisée par Research Square est en double aveugle. L'historique de pré-publication des articles n'est pas mis en ligne.

Conseils pour l'évaluation par les pairs
L'objectif principal de l'examen par les pairs est de fournir au rédacteur en chef les informations nécessaires pour prendre une décision juste, fondée sur des preuves et conforme aux critères éditoriaux de la revue. Les rapports d'évaluation doivent également aider les auteurs à réviser leur article afin qu'il puisse être accepté pour publication. Les rapports accompagnés d'une recommandation de rejet de l'article doivent expliquer les principales faiblesses de la recherche, ce qui aidera les auteurs à préparer leur manuscrit pour le soumettre à une autre revue.
Les pairs examinateurs doivent adhérer aux principes des directives éthiques du COPE pour les pairs examinateurs.
Les commentaires confidentiels adressés au rédacteur en chef sont les bienvenus, mais ils ne doivent pas contredire les principaux points du rapport destiné aux auteurs.
Les pairs examinateurs doivent évaluer les articles exclusivement en fonction des critères de publication de la revue.
Les conventions suivantes doivent être respectées :
– Les examinateurs doivent prendre connaissance de la politique d'évaluation par les pairs du journal avant de révéler leur rôle d'examinateur.
– Les évaluations doivent être menées de manière objective.
– Les critiques personnelles de l'auteur sont inappropriées, tout comme les remarques diffamatoires ou calomnieuses.
– Les évaluateurs doivent exprimer leur point de vue clairement, avec des arguments et des références à l'appui.
– Les évaluateurs doivent déclarer tout intérêt concurrent potentiel.
– Les évaluateurs doivent refuser d'évaluer des manuscrits pour lesquels ils pensent avoir un intérêt concurrent résultant de relations ou de liens de concurrence, de collaboration ou autres avec l'un des auteurs, des entreprises ou des institutions liés aux articles.
– Les évaluateurs doivent respecter la confidentialité des documents qui leur sont fournis et ne pas discuter des manuscrits non publiés avec des collègues ou utiliser les informations dans leur propre travail.
– Tout évaluateur qui souhaite transmettre une invitation à un collègue pour une évaluation par les pairs doit contacter la revue en premier lieu.
Toute préoccupation relative à ces points, ou à tout aspect du processus d'évaluation, doit être signalée à l'équipe éditoriale.
Dans le rapport d'évaluation/d'examination, nous posons aux éxaminateurs les types de questions suivants, afin de fournir une évaluation des différents aspects d'un manuscrit :
– Principaux résultats : Veuillez résumer ce que vous considérez comme les caractéristiques exceptionnelles du travail.
– Validité : Le manuscrit présente-t-il des défauts qui devraient en interdire la publication ? Si oui, veuillez fournir des détails.
– Originalité et importance : Si les conclusions ne sont pas originales, veuillez fournir des références pertinentes.
– Données et méthodologie : Veuillez commenter la validité de l'approche, la qualité des données et la qualité de la présentation. Veuillez noter que nous attendons de nos évaluateurs qu'ils examinent toutes les données, y compris les données étendues et les informations supplémentaires. La présentation des données et de la méthodologie est-elle suffisamment détaillée et transparente pour permettre la reproduction des résultats ?
– Utilisation appropriée des statistiques et traitement des incertitudes : Toutes les barres d'erreur devraient être définies dans les légendes des figures correspondantes ; veuillez commenter si ce n'est pas le cas. Veuillez inclure dans votre rapport un commentaire spécifique sur l'adéquation des tests statistiques et l'exactitude de la description des barres d'erreur et des valeurs de probabilité.
– Conclusions : Trouvez-vous que les conclusions et l'interprétation des données sont solides, valides et fiables ?
– Matériel inflammatoire : Le manuscrit contient-il un langage inapproprié ou potentiellement diffamatoire ?
– Améliorations suggérées : Veuillez énumérer les suggestions qui pourraient contribuer à renforcer le travail lors d'une révision.
– Références : Ce manuscrit fait-il référence à la littérature antérieure de manière appropriée ? Si non, quelles sont les références à inclure ou à exclure ? Les tentatives de citation forcée par l'examinateur seront notées dans votre dossier dans notre base de données.
– Clarté et contexte : Le résumé est-il clair, accessible ? Le résumé, l'introduction et les conclusions sont-ils appropriés ?
– Veuillez indiquer toute partie particulière du manuscrit, des données ou des analyses qui, selon vous, sort du cadre de votre expertise ou que vous n'avez pas été en mesure d'évaluer pleinement.
– Veuillez répondre à toute autre question spécifique posée par le rédacteur en chef.
– Veillez à vérifier si l'auteur ou les auteurs ont respecté nos lignes directrices sur le sexe et le genre dans la recherche.
– Les évaluateurs doivent alerter le rédacteur en chef/AJTER (personne de contact de la revue concernée) à [email protected], s'ils souhaitent faire une allégation d'inconduite en matière de publication ou de recherche, par exemple de plagiat ou de manipulation d'images, concernant un article qu'ils évaluent.
Avant de soumettre votre rapport, prenez un moment pour le lire et vous mettre à la place des auteurs. Comment vous sentiriez-vous si vous receviez ce rapport ? Le ton employé vous choquerait-il ? Est-il courtois et professionnel ? Y a-t-il des remarques personnelles inutiles ou des commentaires antagonistes sur les auteurs ou leurs concurrents ? Veuillez noter que le rédacteur en chef AJTER se réserve le droit de supprimer tout langage inapproprié de votre rapport.
Les rapports ne doivent pas nécessairement suivre cet ordre précis, mais doivent documenter le processus de réflexion du pair examinateur. La revue prévoit quelquefois une série de questions auxquelles les évaluateurs/éxaminateurs devront répondre spécifiquement. Toutes les déclarations doivent être justifiées et argumentées en détail, en citant des faits et des références à l'appui, en commentant tous les aspects qui sont pertinents pour le manuscrit et sur lesquels les évaluateurs se sentent qualifiés pour faire des commentaires. Tous les aspects ci-dessus ne s'appliqueront pas nécessairement à chaque article, en raison des normes propres à chaque discipline. En cas de doute sur les normes d'évaluation par les pairs propres à une discipline, les évaluateurs peuvent contacter le rédacteur en chef à [email protected] pour obtenir des conseils.
AJTER s'engage à respecter la diversité, l'équité et l'inclusion. L'examinateur doit signaler toute préoccupation qui pourrait affecter cet engagement.
Notre politique est de rester neutre en ce qui concerne les revendications juridictionnelles dans les cartes publiées et les affiliations institutionnelles, et les conventions de dénomination utilisées dans les cartes et les affiliations sont laissées à la discrétion des auteurs. Les évaluateurs ne doivent donc pas demander aux auteurs d'y apporter des modifications, à moins que cela ne soit essentiel pour la clarté du contenu académique d'un manuscrit.
La revue AJTER s'engagent à prendre des décisions éditoriales et à publier rapidement, et nous pensons qu'un processus éditorial efficace est un service précieux tant pour nos auteurs que pour la communauté des chercheurs dans son ensemble. Nous demandons donc aux évaluateurs de répondre rapidement dans le nombre de jours convenu. Si les évaluateurs prévoient un retard, nous leur demandons de nous le faire savoir afin que nous puissions tenir les auteurs informés et, le cas échéant, trouver des solutions de rechange.

Reconnaissance des pairs examinateurs
AJTER s'engage à reconnaître le service inestimable rendu par ses pairs examinateurs dévoués. Dans le cadre de notre programme d'appréciation, après l'achèvement d'une évaluation par les pairs de qualité en temps opportun, nous serons heureux de fournir un certificat officiel d'évaluation par les pairs (copie Scannée signée), une nomination annuelle pour le concours de « l'évaluateur de l'année ». Les gagnants du concours recevront le prestigieux certificat de « Réviseur de l'année » (copie scannée signée). La photographie et la courte biographie des examinateurs sélectionnés seront publiées dans la version imprimée annuelle de notre revue. Il s'agira d'un livre à diffusion internationale. Comme prévu à l'avenir, nous offrirons également à nos pairs examinateurs la possibilité de créditer leurs profils ORCID et Publons (lorsqu'ils sont disponibles) avec des données d'examen vérifiées transmises directement par le système de soumission au moment de la soumission du rapport.

Noms scientifiques :  Le nom scientifique complet (genre et espèce) et, le cas échéant, le cultivar ou la souche, doivent être indiqués pour tous les animaux lors de leur première mention ; les autorités ne sont nécessaires que pour les articles taxonomiques. Le nom générique peut être abrégé en une initiale dans les références ultérieures, sauf en début de phrase et lorsque des références intermédiaires à d'autres genres prêteraient à confusion.

Tous les noms doivent être conformes aux articles et recommandations de la 4em édition du Code international de nomenclature zoologique.

 Données sur les séquences nucléotidiques : Toutes les séquences d'ADN doivent être déposées dans la GenBank et ne doivent pas être répétées dans l'article, sauf si elles sont très pertinentes. Le numéro d'enregistrement GenBank doit être fourni pour chaque séquence (par exemple, dans les informations complémentaires).

Déclarations des auteurs : Les articles sont acceptés pour publication dans la revue à condition que leur contenu n'ait pas été publié ou soumis pour publication ailleurs.

Auteurs : Tous les auteurs listés doivent avoir contribué au travail et être en accord avec la version finale du manuscrit.

Partage des données et accessibilité aux données : Le journal encourage les auteurs à partager les données et autres artefacts qui soutiennent les résultats de l'article en les archivant dans un dépôt public approprié. Les auteurs doivent inclure une déclaration d'accessibilité aux données, y compris un lien vers le dépôt qu'ils ont utilisé, afin que cette déclaration puisse être publiée avec leur article.

Éthique

Les auteurs doivent s'assurer que le travail décrit est entièrement original. Si les auteurs utilisent le travail et/ou les mots d'autres personnes, ils doivent être cités ou cités de manière appropriée. Le plagiat sous toutes ses formes est inacceptable.

– Il est admis que les auteurs doivent parfois manipuler les images pour les rendre plus claires, mais toute manipulation à des fins de tromperie ou de fraude sera considérée comme un abus éthique scientifique.

AJTER est un participant de Similarity Check, un service offert par CrossRef et propulsé par iThenticate. iThenticate est un service de dépistage du plagiat qui vérifie l'originalité des travaux écrits.

– En cas de plagiat ou de manipulation, les manuscrits ne seront pas pris en considération pour la publication ou, s'ils sont déjà publiés, l'article sera retiré de la version électronique du journal.

– Les auteurs doivent confirmer que toutes les recherches sont conformes aux directives éthiques, y compris le respect des exigences légales (pour les études sur l'homme et l'animal) du pays étudié.

C'est le moment de commencer à promouvoir votre article.

 

 

SOUMISSION DE VOTRE MANUSCRIT

Liste de contrôle pour la soumission

Dans le cadre du processus de soumission, les auteurs sont tenus de cocher la conformité de leur soumission avec tous les éléments ci-dessous. Les soumissions peuvent être retournées aux auteurs qui ne respectent pas ces directives :

– La soumission n'a pas été publiée précédemment et n'est pas en cours d'examen pour publication par une autre revue (ou une explication a été fournie dans les commentaires à l'éditeur).

– Le fichier de soumission est au format OpenOffice, Microsoft Word (fichier Microsoft Word .doc ou .docx) ou un format de document générique équivalent.

– Lorsque cela était possible, les URL ou les DOI (Digital Object Identifier) des références ont été fournis.

– Le texte doit être composé d'un interligne simple, d'une police de caractères Times New Roman 12 points, d'un papier A4 et de marges de 2,5 cm sur tous les côtés. Les noms d'espèces doivent être écrits en italique plutôt que soulignés (sauf pour les adresses URL) et toutes les illustrations, figures et tableaux doivent être cités dans le texte et placés à la fin, après la section Références.

– Toutes les références citées dans le texte sont incluses dans la section des références.

– Le texte respecte les exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans les Directives aux auteurs.

– Les pages sont numérotées.

– J'accepte de payer les frais de traitement des articles (frais de page) si mon article est accepté pour publication.

– Une lettre de présentation accompagnant ce manuscrit a été remplie et signée, et sera téléchargée en tant que fichier supplémentaire, accompagnant le manuscrit.

Vous y trouverez les noms et les coordonnées de 2 à 4 examinateurs potentiels suggérés.

Une fois que vous avez préparé votre soumission conformément aux lignes directrices, les manuscrits doivent être soumis par courrier électronique à l'adresse [email protected] .

Nous vous encourageons vivement à télécharger et à suivre la structure décrite dans les modèles pour les articles originaux et les articles taxonomiques. L'utilisation de ces modèles facilitera grandement la préparation de votre article conformément aux exigences de la revue.

Nous attendons avec impatience votre soumission.

NOMS ET ADRESSE DE L’EDITEUR

Institut Facultaire des Sciences Agronomiques de Yangambi,  Laboratoire d’Entomologie Appliquée et Fonctionnelle (Lenaf).

N° 750, 9/6 Av. Abbé Munyororo, Kisangani-1232, RD Congo

Courriel : [email protected] 

Tel : (+243) 85 13 02 157 (RDC)

         (+212) 68 40 23 886 (Ma)

AJTER_ Instructions aux Auteurs mis à jour le 13 Avril 2021

English EN Français FR